www.wittmann.fr

Lettres, sciences humaines, relations franco-allemandes

| Sartre | Camus | Relations franco-allemandes | Médias - Web 2.0 | Publications | Comptes rendus |

www.romanistik-online.de

Das Frankreich-Blog

Romanistik im Internet

Groupe d'Études sartriennes

Online Wörterbuch

Online Wörterbuch

Romanik in Frankreich

Sartre Gesellschaft
Literaturhaus Stuttgart

Dialoghi-Dialogues

Romanik in Frankreich

Phototgraphie

 

 

France-Allemagne


Jacques-Pierre Gougeon, France-Allemagne. Une union menacée? Paris :
Armand Colin 2012. 216 p., ISBN : 978-2200257637

La couverture du livre de Jacques-Pierre Gougeon, France-Allemagne. Une union menacée? vaut plus qu'un coup d'œil. Regardons les deux drapeaux, la tricolore et celui de l'Allemagne devant un drapeau européen à demi déchiré. Sans aucun doute, il y a plusieurs interprétations possibles de cette image de couverture. Si nous relisons attentivement le sous-titre, nous y trouvons le mot union qui désigne ici l'Union européene. Si l'entente entre la France et l'Allemagne est perturbée, dérangée ou même menacée, l'Europe ne va pas bien, n'avance pas, pourrait-on ajouter. Or, on y est pas, et l'auteur ne veut pas dramatiser, il analyse la situation actuelle de deux pays notamment du point de vue de leurs performances économiques et de leurs regards respecifs vers leurs histoire nationales. C'est cette comparasion entre la réussite économique et la perception des deux pays eux-mêmes comme leurs regards vers leur voisin d'outre Rhin qui pose de plus en plus la question de convergence entre eux.

Un regard sur les deux pays paraît actuellement opposer un "Modèle allemand" décrivant le bon état de l'économie allemande contre un sentiment de déclin en France résultant d'un bon nombre d'indices, comme la perte de la compétitivité ou le nombre inférieur des PME par rapport de celui en Allemagne.

Oui, "...la France et l'Allemagne ont une communauté de destin," (p. 9) affirme Gougeon dans son introduction. Et il ajoute que cette communauté "...semble depuis peu se fissurer avec les conséquences que cela peut présenter pour l'avenir de l'Europe." (ib.)

Gougeon présente une analyse très convaincante de l'image de la France en Allemagne. Il évoque l'union pour la Méditerranée mal comprise en Alllemagne, qui fut un échec. En ce qui concerne la France, Gougeon évoque une "une incapacité de s'adaper à la mondialisation" (p. 31), "un recul de l'exportation des biens culturels." (p. 33) La présentation du "modèle allemand" pendant la campagne présidentiel récent n'a pas du tout eu l'effet escompté, au contraire, au lieu d'être honoré par les électeurs, il aurait plutôt augmenté le sentiment d'une France "dévalorisé" (p. 35)

Le livre de Gougeon impressionne par la documentation très riche. La plupart des observateurs de la coopération franco-allemande sont cités et Gougeon souligne trois aspects qui résulte d'une comparaison actuelle de deux pays du côté de la France: Une omniprésence de l'Allemagne dans tout débat politique et économique en France, la discussion sur l'équilibre entre les deux pays comme la peur, en France du "décrochage". (p. 46) Cette peur concerne aussi la place de la France au sein de l'union européenne, d'où éventuellement l'dée de montrer un drapeau déchirée sur al couverture de ce livre. Des disparités, déclin d'un côté ou ascension de l'autre côté, ces constats posent la question de la convergence, qui doit se rapprocher de qui ? Gougeon a le grand mérite de présenter une vision d'ensemble des analyses écrites sur ce sujet, des indices de l'économie qui souffrent peu de contradictions. Il laisse entendre qu'un déséquilibre croissant pourrait "... constituer l'amorce d'une fracture." (p. 56)

Le Chapitre 2 (p. 57-129) se penche sur le "rapport différent au passé" et tient notamment compte des vues que les deux partenaires ont de leur propre passé. La persécution des juifs en France pendant l'Occupation, la Résistance et la guerre d'Algérie révèlent un "difficile rapport de la France à son passé" (p. 58 ss.) Rares sont les livres sur la coopération franco-allemande qui expliquent si bien cette influence de la perception d'un partenaire sur soi-même. Ajoutons que d'apprendre le français ne devrait pas se limiter à un peu de Landeskunde ou de civilisation française, enseigner davantage l'histoire entre les deux pays ou tout au moins y attirer une attention plus grande serait une tâche que les ministères d'éducation des deux côtés du Rhin devrait poser. Le Manuel d'histoire franco-allemand en présentait une étape importante. Du côté de l'Allemagne, Gougeon constate un "regard plus libre sur le passé" (p. 85 pp.) bien que le nazisme et l'holocaust continuent à occuper le devant de la scène. La réunification a rappelé que le RDA avait rejeté toute responsabilité de la dictature des nazis sur la République fédérale. Aussi, aprés 1989, la controverse par rapport au caractére totalitaire de la RDA et loin d'être close. Gougeon souligne aussi le caractère mythique de certaines époques comme le miracle allemand ou la prise plus ou moins en charges des réfugiés venant de l'est. Le passé coloniale et la Prusse sont d'autres thèmes qui ont été présentés, à diverses occasions, sous des angles de vue nouveaux. Gougeon constate que "Contrairement à l'Allemagne où la sphère politique intervient non pas pour forger le discours sur l'histoire et encore moins pour l'interpréter, mais pour rendre hommage ou se souvenir, la France se caractérise par une instrumentalisation du rapport à l'histoire." (p. 126 s.) Une comparaison des seuls chiffres est insuffisante, il faut un esprit d'analyse beaucoup plus poussé pour comprendre les différences entre nos deux pays. Or, il faut aussi faire attention de ne pas surévaluer certains facteurs. A côté de l'interprétation officielle de l'histoire, il y a des historiens très influents du côté de la France.

Le Chapitre 3 présente une analse de l'économie en France et en Allemagne sur la base d'une connaissance stupéfiante de la part de son auteur des indices de toutes sortes des deux côtés du Rhin. Il estime que la crise de la zone euro a amené les Allemands de songer davantage à une plus grande intégration fiscale et politique budgétaire. (cf. p. 169) La vision allemande ne se différencie pas beaucoup de celle de son vosin, or les Allemands tiennent à "conserver un contrôle nationale aux différerentes étapes du processus," ce qui expliquent aussi leur réticence par rapport à l'"union de transfert" (p. 170).

Ce livre permet de bien saisir les causes des désiquilibres entre la France et l'Allemagne. L'auteur le laisse entendre, mais il aurait pu le dire encore beaucoup plus clairement, la réussite de l'Allemagne même en prériode de crise de la zone-euro, qui est une crise des dettes, car les membres ne tiennent pas compte de leurs engagemnts lors de l'introduction de l'euro, ne se fonde pas sur sa position nationale, elle dépend trés largement de son appartenance à l'UE, ce que ceux qui pensent qu'on en peut exclure les mauvais élèves ont tendance à oublier.

Gougeon parle peu de l'histoire commune de la France et de l'Allemagne qui les a conduits au Traité de l'Élysée en 1963, et il passe très rapidement les différentes phases de coopérations jusqu'à aujourd'hui. Bien sûr, l'auteur tient compte de 1989 qui a modifié la position de l'Allemagne au sein de l'UE. L'emploi du mot "Union" dans le sous-titre et la déchirure du drapeau européen semblent suggérer que l'auteur admet que ses lecteurs sont bien conscients que l'accord entre la France et l'Allemagne est une condition sine que non des progrès en Europe, il aurait pu citer des exemples, il est vrai, l'union avait jadis moins de membres...

Or, c'est le recul de l'enseignement de la langue du voisin qui crée des problèmes croissants. Le 50e anniversaire du traité de l'Élysées en janvier prochain sera dans les deux pays l'occasion de se souvenri de leur forces communes. Il y aura à nouveau des promesses de vouloir désormais travailler plus étroitemenet ensemble. Qu'on en tienne compte.

Heiner Wittmann


Voir aussi:

"La relation entre Paris et Berlin est déséquilibrée!"
La vérité sur le couple franco-allemand : l’interview avec Jacques-Pierre Gougeon - ARTE, 3 Avril 2012

Compte-rendu: F. Lemaître Un couple en susis, in: LE MONDE, 24 avril 2012.

F. Genton, France-Allemagne, une union menacée?, Jacques-Pierre Gougeon, 2012 - sur le site de l'Université populaire européene de Grenoble.

Jacques-Pierre Gougeon, professeur des universités et directeur de recherche à l'IRIS, auteur de "France-Allemagne, une union menacée?" (Ed. Armand Colin), répond aux questions: (Mise en ligne par l'IRIS)



"Le couple franco-allemand est indispensable à... von IRIS-FRANCE

 


Heiner Wittmann  Publications Mentions légales